Technologie Epic, Spotify, Tinder et d’autres s’unissent face a Apple et le App Store

Technologie Epic, Spotify, Tinder et d’autres s’unissent face a Apple et le App Store

Epic Games, Spotify et une dizaine d’autres entreprises ont decide de former une coalition contre Apple. J’ai «Coalition for App Fairness» veut convaincre le geant americain de modifier les regles de son App Store.

Beyrouth entre Epic et Apple pourrait prendre 1 nouveau tournant. Toujours prive dApp Store, l’editeur de Fortnite cherchait depuis certains semaines a former une coalition contre la firme de Cupertino.

Avec la Coalition for App Fairness, le studio a peut-etre trouve la solution pour lutter plus efficacement contre le mastodonte Apple.

Avec Spotify, Deezer mais aussi Match Group (Tinder, Meetic, OkCupid…), cette coalition Afin de l’equite des applications conteste des confortables commerciales d’Apple.

« au quotidien, Apple taxe ses clients et ecrase l’innovation », peut-on lire sur le website web de cette alliance. L’union regroupe aussi ProtonMail, Tile, Basecamp ou Blockchain.com, soit une dizaine d’entreprises.

L’union fera ma force

Presentee comme une association a but non lucratif, « App Fairness » propose son objectif et essaie d’attirer l’attention des medias.

« Les plateformes Sur les forums les plus populaires au monde et les app stores qui en regissent l’acces sont devenus une passerelle essentielle pour les consommateurs de bijoux et services numeriques du monde entier. Si elles ont la possibilite de etre benefiques lorsqu’elles seront exploitees de maniere equitable, elles peuvent egalement etre utilisees par les gens de plateformes pour nuire aux developpeurs et aux consommateurs », explique l’alliance.

Cette derniere insiste concernant la necessite de beneficier d’un « traitement equitable une part de ces app stores et des proprietaires de plateformes qui les exploitent » et dresse une liste de dix « droits » juges fondamentaux.

Le Play Store de Google reste egalement concerne avec le combat de cette alliance, mais c’est bien la societe dirigee avec Tim Cook qui est la cible des critiques.

« Apple utilise son controle du systeme d’exploitation iOS Afin de se favoriser en controlant Les aliments et les fonctionnalites qui sont a la disposition des consommateurs. Apple exige des fabricants d’equipements qu’ils limitent les alternatives, oblige nos developpeurs a vendre par l’intermediaire de le App Store, ainsi, va meme jusqu’a voler les idees des concurrents », assure App Fairness.

« Apres pres d’une decennie sans surveillance, sans reglementation et sans concurrence loyale, c’est temps libre qu’Apple soit tenu responsable », ajoute-t-elle.

Retrouvez toute l’actualite une High-Tech concernant www.labofnac.com.

Au quotidien, Apple taxe ses clients et ecrase linnovation

La coalition fera reference a la commission de 30 % qu’Apple preleve i  propos des transactions in-app et les abonnements effectues via l’App Store (15 % au bout d’un an).

Ce theme constitue le principal point de discorde entre Apple et Epic, qui multiplie les initiatives depuis quelques mois.

Au c?ur de l’ete, l’editeur est alle bien plus loin en provoquant la marque a la pomme et Epic Games n’est gui?re le seul a avoir manifeste son mecontentement.

Ces dernieres annees, Tinder ou Spotify ont critique nos confortables de Cupertino. Le geant suedois du streaming a meme depose une plainte contre Apple aupres en Commission europeenne.

Accusee d’abus de position dominante, la firme californienne s’est toujours defendue et doit desormais faire a une site des rencontres asexuelles alliance qui compte quelques editeurs de renom.

Ces derniers invitent d’ailleurs d’autres entreprises a des rejoindre pour faire entendre un voix. S’ils ne font jamais partie des membres fondateurs, nos geants Microsoft ou Facebook ont egalement conteste des methodes d’Apple.

« Pour la plupart des emplettes effectues dans son App Store, Apple preleve 30 % du tarifs d’achat. Aucuns autres frais de transaction – dans aucun secteur – ne s’approchent de votre pourcentage », ajoute la coalition.

Celle-ci s’en te prend egalement a Steve Jobs, figure historique et fondateur d’Apple, decede le 5 octobre 2011. « Le co-fondateur d’Apple, Steve Jobs, dans un courriel interne, a montre peu de sympathie pour les petits developpeurs. Cela l’a dit a d’autres dirigeants d’Apple : « En fin de compte, nous n’avions aucune politique et dorenavant nous en avons une, et il y aura un certain nombre de morts sur la route avec cela. Je ne me sens gui?re coupable ».